Une école du Groupe IGS
Campus Paris | Lyon | Toulouse
IPI
IPI
Formationcontinue

Focus sur les applications qui ont cartonné durant la crise

IPI APPLICATIONS

Décidément, la Covid-19 n’a pas que du mauvais, puisque la crise qu’elle a engendrée a eu des répercussions positives sur certains secteurs, dont celui des applications mobiles et autres plateformes Web. Ces dernières ont vu leur cote de popularité augmenter auprès des entreprises et du grand public, avec le passage en masse au télétravail, imposé par la Covid-19. Selon Gartner, le marché mondial des logiciels sociaux et des applications de collaboration en milieu professionnel devrait atteindre 4,4 milliards d’euros d’ici 2023, contre environ 2,5 milliards d’euros en 2018. Rien que sur l’année 2020, le nombre d’éditeurs sur iOS et Google Play ayant tiré plus de 2 millions de dollars de bénéfices, a augmenté de 30 %, selon le rapport annuel « The State of Mobile 2021 », réalisé par App Annie et paru en janvier 2021. Tour d’horizon de quelques applications qui ont su tirer leur épingle du jeu pendant cette période de crise.

Microsoft Teams

Les responsables de Microsoft Teams ont annoncé, le 19 mars 2020, que leur application de collaboration a réussi une percée sans précédent, avec une augmentation de 12 millions du nombre d’utilisateurs en à peine sept jours, pour totaliser 44 millions d’utilisateurs chaque jour. 

Microsoft a annoncé que les utilisateurs du logiciel ont généré « plus de 900 millions de minutes de réunions et d’appels chaque jour » de la semaine du 16 mars. Plus de 650 000 entreprises et organisations, et 93 entreprises figurant dans le Fortune 100 (qui liste les 100 entreprises au plus gros chiffre d’affaires à l’échelle mondiale) utilisent Microsoft Teams comme outil de communication interne. 

 Zoom

Cette application de visioconférence en vogue a publié ses résultats de l’année 2020, début mars 2021. Et s’il y a un constat à tirer, c’est que l’activité de Zoom a été énormément propulsée « grâce » à la crise sanitaire et à l’essor du télétravail et des apéro-zoom.

On apprend ainsi que durant l’année 2020, le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 2,65 milliards de dollars, ce qui équivaut à une augmentation de plus de 300 % sur un an. Le bénéfice net a, pour sa part, dépassé de loin les prévisions des analystes en s’établissant à 672 millions de dollars, contre 25 millions en 2020. A Wall Street, le prix de l’action Zoom s’est multiplié par 7, avec une valorisation boursière qui dépasse, aujourd’hui, les 100 milliards.

Discord

Depuis le début de la crise sanitaire, cette plateforme pour gamers a réussi une remontée fulgurante dans le classement des applications gratuites, comptabilisant le plus de téléchargements en France. Cette forte hausse d’utilisation s’explique par l’indisponibilité des outils mis en place par l’Education nationale, à cause de la congestion réseau et la surcharge des serveurs.

Ce logiciel de «tchat pour gamers», peu connu du grand public avant la crise sanitaire, est passé, en l’espace de quelques mois, de 250 à plus de 300 millions d’utilisateurs dans le monde, selon Statista. La valeur de cette application dépasserait aujourd’hui les 10 milliards de dollars, et des mastodontes tels que Microsoft et Amazon ont manifesté leur intérêt pour un éventuel rachat.

Slack

En novembre 2020, 7 000 nouveaux clients ont choisi cette plateforme pour simplifier le quotidien de leurs collaborateurs. Sur le trimestre, Slack a enregistré 44 % de messages en plus par utilisateur, et est passé de 10 millions à 12,5 millions d’utilisateurs connectés en même temps. Jean-Marc Gottero, directeur général France de Slack, qualifie cette croissance d’« explosion subie », car l’adoption massive du télétravail dans le monde peut provoquer des perturbations au niveau du fonctionnement de ce type de plateformes.

Conscient de l’importance que prend Slack, Salesforce, le géant du CRM (logiciel de gestion de la relation clients), a réussi à le racheter pour 27 milliards de dollars, réalisant par la même occasion la deuxième plus importante acquisition du secteur ; la plus importante étant celle réalisée par IBM, suite au rachat de Red Hat, pour 34 milliards de dollars.

Twitch

La popularité de Twitch est montée en flèche pendant la pandémie de la Covid-19. Cet engouement plutôt soudain pour cette plateforme dédiée initialement à la communauté des gamers et, qui existe depuis plusieurs années, s’explique par le besoin d’interactions sociales pendant les confinements. Twitch veille, en effet, à mettre en place un environnement propice aux échanges et interactions entre les streamers et leur public, ce qui lui a permis de toucher de nouveaux publics depuis le début de la pandémie.

Dans son premier rapport de transparence publié depuis 10 ans, la plateforme détenue par Amazon nous apprend qu’elle a à son actif 26 millions d’utilisateurs quotidiens. Ces derniers ont envoyé 24,4 milliards de messages au premier semestre 2020, et ce nombre s’est élevé à 32,6 milliards au second semestre, soit une hausse de 33 %.

Rappelons que le Premier ministre, Jean Castex, a choisi la chaîne Twitch du journaliste Samuel Étienne, dimanche 14 mars, pour répondre, pendant une heure et demie, aux questions des internautes.

LinkedIn 

Le contenu partagé sur LinkedIn a augmenté de près de 50 % au troisième trimestre 2020. La plateforme a enregistré quatre fois plus d’heures de formation visionnées en 2020, par rapport à 2019. Les diffusions en direct (Live Streaming) ont, pour leur part, augmenté de 89 % depuis mars 2020.

Enfin, les sessions utilisateurs de LinkedIn ont augmenté de 27 %, au cours du quatrième trimestre 2020. Si LinkedIn n’a pas été à l’abri des répercussions de la crise sanitaire, il a néanmoins continué à se développer, enregistrant une augmentation de 23 % de son chiffre d’affaires au cours du quatrième trimestre 2020. Les raisons qui expliquent cette croissance sont nombreuses. A titre d’exemple, l’activité des services de conseil et de consulting informatique s’est considérablement développée au cours de la pandémie, et pour cause ! Les entreprises souhaitent, en effet, réussir leur transformation digitale et bénéficier d’accompagnement en ces temps difficiles, notamment pour pérenniser et optimiser la relation client. 

Si vous êtes passionné(e) par l’informatique et souhaitez devenir consultant(e) informatique ? Intégrez l’IPI et concrétisez votre objectif !