Une école du Groupe IGS
Campus Paris | Lyon | Toulouse | Casablanca
IPI
IPI
IPI école d'informatique

L’intelligence artificielle en médecine

medecine

Après ses balbutiements laborieux au milieu des années 1990, l’intelligence artificielle trouve enfin des applications opérationnelles, loin des concepts abstraits et des expérimentations qui ne se concrétisent pas. Dans l’industrie de la santé, les prouesses technologiques de l’IA vont crescendo. IBM et son projet Watson font d’ailleurs des émules, révolutionnant le diagnostic médical. Le point sur l’usage de l’intelligence artificielle en médecine !

L’intelligence artificielle, c’est quoi ?

L’ambition de créer des machines capables de mimer l’intelligence humaine est née dans les années 1950. L’intelligence artificielle cherche à produire des machines dotées de capacités de compréhension, de perception et parfois de décision, à même de simplifier, voire de remplacer l’intervention humaine. Dans le monde de la médecine, l’IA est cantonnée dans le diagnostic et les recommandations pour des raisons évidentes. Contrairement aux applications médicales basées sur des méthodes de programmation exclusivement statistiques et probabilistes, les programmes d’IA médicale sont basés sur des modèles symboliques pour chaque maladie et sur le rapport entre ces données et les signes cliniques que présentent les patients.

Watson : quand IBM met les pieds dans le plat

Doté de capacités d’apprentissage et de rapidité hors du commun, Watson est un programme informatique capable de répondre à des questions formulées en langage ordinaire. Ce logiciel fait partie des technologies phares applicables aux domaines de la médecine. Il est capable d’effectuer des diagnostics, d’assister des médecins et même d’évaluer l’humeur de ses interlocuteurs. Talentueux, il peut même composer de la musique ! Sa puissance de calcul et son côté assistant tout-en-un lui promettent une belle perspective dans les établissements de santé.

L’apport de l’IA dans la médecine

Déployée dans la sphère médicale, l’intelligence artificielle présente de multiples avantages :

  • Moins d’erreurs : grâce à sa précision, l’intégration de l’intelligence artificielle présente le principal avantage de réduire les risques d’erreur. Watson peut par exemple analyser toutes les données du patient comme les symptômes, les consultations médicales, les antécédents familiaux et les résultats d’examens. En outre, il peut engager avec l’humain une discussion collaborative afin de l’accompagner dans la prise de décision ;
  • Un parfait outil en oncologie : c’est le champ d’application type pour cette application grâce à son immense capacité à compiler une masse gigantesque de données, à comparer des images radiologiques avec des millions d’autres et à émettre des hypothèses diagnostiques et thérapeutiques pertinentes ;
  • Des outils infatigables : contrairement aux humains, les machines ne nécessitent pas de pauses fréquentes ni de rafraîchissements ! Elles sont programmées pour de longues heures et peuvent fonctionner de façon continue sans broncher !

L’IA n’est pas une menace à la médecine « humaine ». L’ordinateur ne prendra pas de décision à la place du praticien ou du patient. Il proposera des pistes, des indications, des données statistiques et des probabilités qui viendront rationaliser la prise de décision, minimisant les risques d’erreur. L’IA n’est qu’une corde supplémentaire à l’arc du corps médical et un formidable potentiel de développement et de recrutements !

Passionné par le monde de l’informatique et ses nombreuses applications ? Découvrez les cursus proposés par IPI !