Une école du Groupe IGS
Campus Paris | Lyon | Toulouse
IPI
IPI
Formationcontinue

La protection de la propriété intellectuelle d’un logiciel : un enjeu majeur pour les sociétés

données intellectuelles

À l’heure où la culture « open source » s’impose de plus en plus, plusieurs sociétés tendent à publier le code source de leurs logiciels et à le rendre librement accessible. Si cette initiative est saluée par une grande partie de la communauté IT, elle laisse en revanche la porte ouverte à de multiples actes malveillants. Le code source peut, en effet, être manipulé et il est possible d’y insérer un code malveillant, ou de l’utiliser pour produire une copie du logiciel original. D’où la nécessité de réfléchir à la protection de la propriété intellectuelle !

Comment s’effectue le vol de propriété intellectuelle d’un logiciel ?

La propriété intellectuelle d’un logiciel est mise en danger par deux moyens principaux.

  • Le premier est appelé reverse engineering (ingénierie inverse). Il consiste simplement à désassembler et à reconstruire le système de programmation d’une application, afin d’en produire une version identique. Cette méthode est réalisée à l’aide de solutions informatiques mieux connues sous le nom de débogueurs.
  • Le second cas met en évidence l’importance de la relation de confiance entre les éditeurs de logiciels et les sociétés qu’ils mandatent pour commercialiser leurs produits. En effet, il arrive que ces sociétés aient accès au code source d’un logiciel de leur partenaire et qu’elles l’exposent sur Internet, par erreur ou délibérément.

L’impact de ces menaces est aggravé par le manque de sensibilisation de la communauté informatique à l’importance de la propriété intellectuelle. Une enquête publiée par des chercheurs de l’université Leibniz d’Hanovre le prouve. Le rapport montre que 58 % des développeurs considèrent l’ingénierie inverse comme une menace sérieuse. Toutefois, seuls 26 % d’entre eux pensent que leurs logiciels sont en péril.

Reste à savoir que la propriété intellectuelle d’un logiciel peut être soumise à d’autres dangers tels que les ransomwares, qui sont de plus en plus répandus.

Comment protéger la propriété intellectuelle d’un logiciel ?

Pour protéger la propriété intellectuelle de ces logiciels, une société doit d’abord penser à engager un avocat ou une équipe juridique. Le but est d’avoir une vision très claire sur les droits de propriété dont elle dispose ainsi que sur les meilleures méthodes de les préserver. Ensuite, comme tout autre produit commercial, un logiciel doit être breveté et enregistré.

La protection de la propriété intellectuelle d’une solution IT requiert aussi de travailler avec des employés et des sous-traitants en qui on a confiance. Dans la mesure du possible, il faut les faire signer des accords de non-divulgation.

Enfin, les données et le code source d’un logiciel doivent être stockés sur des appareils sécurisés. La société doit aussi veiller au respect de toutes les bonnes pratiques de sécurité informatique. Pour cela, elle doit pouvoir compter sur des professionnels, spécialistes en cybersécurité. Si ce domaine vous passionne, vous pouvez suivre les formations proposées par l’école IPI.