Une école du Groupe IGS
Campus Paris | Lyon | Toulouse
IPI
IPI
Formationcontinue

Le métier de développeur full-stack

Le terme « stack » peut se traduire en français par « empilement ». Back, front, UX, architecture… le développeur full-stack « empile » justement toutes ces compétences. Polyvalent, il maîtrise de nombreux domaines informatiques et, de ce fait, est capable de répondre aux nombreuses demandes des clients. Si le métier de développeur full-stack vous intéresse, découvrez grâce à l’école IPI toutes les informations utiles pour vous orienter dans cette voie.

Comment se former ? Quelles sont les qualités et compétences requises pour réussir une carrière de développeur full-stack ?

Les missions d’un développeur full-stack

Le développeur full-stack est un professionnel capable de gérer à la fois les parties front-end et back-end d’une application. Capable de convertir un concept en projet informatique abouti, il maîtrise plusieurs technologies de programmation et pilote toutes les étapes du développement, de la configuration du serveur à la gestion de la base de données. Le métier de développeur full-stack est donc une fonction à responsabilité qui demande des connaissances très variées, mais aussi très poussées dans le domaine informatique.

Les compétences à avoir

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, exercer le métier de développeur full-stack ne signifie pas forcément maîtriser toutes les technologies. Cependant, le développeur full-stack doit tout de même connaître les langages et logiciels  dits “basiques” comme PHP5, CSS3, HTML5, JS ou encore SQL. Les meilleurs développeurs full-stack justifient également de connaissances en AngularJS, Bootstrap, JQuery, WordPress ou encore Drupal.

HTML et CSS sont deux langages fondamentaux qui permettent de créer des pages Web et leur donner un certain style. Pour maîtriser cette technologie front-end, il est nécessaire de comprendre :

  • la sémantique HTML ;
  • les principes du modèle CSS , les préprocesseurs CSS, qui permettent de générer automatiquement des fichiers CSS ;

Le JavaScript est le langage arrivé en tête des technologies à maîtriser pour un développeur full-stack, selon une étude réalisée par StackOverFlow.

Il appartient au développeur, en fonction de sa perception du marché et de ses préférences, de « choisir » des langages et de les maîtriser. Il doit comprendre leur fonctionnement et être capable de les mobiliser pour réaliser des tâches précises.

Une analyse menée par le cabinet américain, qui a combiné des données provenant à la fois de GitHub et de StackOverFlow, a permis d’établir un classement des technologies de développement selon leur popularité :

  1. JavaScript ;
  2. Java ;
  3. Python ;
  4. PHP ;
  5. C# ;
  6. C++ ;
  7. CSS ;
  8. Ruby ;
  9. C ;
  10. Objective-C.

Un développeur full-stack doit également pouvoir maîtriser des bases de données NoSQL, des particularités des données relationnelles et des liaisons entre une base de données et le langage back-end choisi.

Enfin, les nombreuses failles de sécurité liées au protocole « http » rendent la maîtrise de sa version sécurisée (https) cruciale, surtout si le développeur est amené à manipuler des données sensibles. Pour exercer le métier de développeur full-stack, il est fortement recommandé d’apprendre à manipuler :

  • Chrome DevTools, qui est un ensemble d’outils de développement intégrés dans le navigateur Google Chrome ;
  • l’API Restful, un style d’architecture logicielle qui lie plusieurs ordinateurs sur internet ainsi que les différents certificats SSL.

Les qualités à avoir

Les compétences techniques sont bien sûr la première chose qu’un recruteur passera en revue à l’occasion d’un recrutement. Toutefois, elles doivent être portées par des qualités essentielles, comme :

  • l’esprit analytique ;
  • la rigueur ;
  • l’engouement pour la formation continue en autonomie ;
  • le souci du détail ;
  • une vision créative ;
  • le sens des responsabilités.

Si ces traits de caractère vous correspondent, vous pouvez prétendre à exercer le métier de développeur full-stack et faire une brillante carrière dans le développement en France ou à l’étranger !

Le salaire d’un développeur full-stack

Le salaire du développeur full-stack est d’environ 45 000 € brut par an en moyenne. Le salaire exact dépend de son expérience, de la zone géographique et enfin de l’entreprise pour laquelle il travaille.

Formations pour devenir développeur full-stack

Pour exercer le métier de développeur full-stack, il vous faut posséder un diplôme de niveau Bac+3 à Bac+5 dans l’informatique. Pour ce faire et vous aider à réaliser vos rêves, l’école IPI propose divers cursus allant du niveau Bac+2 au niveau Bac+5. Au fil des années, vous aurez les compétences nécessaires pour travailler dans le développement. L’IPI vous propose d’intégrer les formations suivantes pour devenir développeur full-stack :

Ces formations vous préparent à la maîtrise des techniques de conception et de développement des composants front-end et back-end, mais aussi au suivi technique des solutions et à leur maintenance.