Une école du Groupe IGS
Campus Paris | Lyon | Toulouse
IPI
IPI
Formationcontinue

La sécurité informatique, qu’est-ce que c’est ?

La sécurité informatique est l’ensemble des moyens techniques, organisationnels, juridiques et humains pour protéger l’intégrité et la confidentialité des informations stockées dans un système informatique.

Les enjeux de la sécurité informatique en entreprise

Aucun système informatique ne peut atteindre l’inviolabilité. Toutefois, les techniques mobilisées par la sécurité informatique sont en mesure de protéger les systèmes à un degré « suffisant » pour éloigner les menaces. Le concept de sécurité informatique s’est démocratisé en même temps que l’émergence des ordinateurs personnels. Les bonnes pratiques comme l’installation d’un antivirus avec une base de données constamment mise à jour, la mise en place de pare-feu ou le cryptage des informations sont aujourd’hui largement adoptées par les particuliers.

Naturellement, à mesure que les entreprises ont amorcé le virage numérique, la sécurité informatique s’est imposée comme une condition à leur pérennité, puis à leur compétitivité. Les conséquences des attaques liées à la cybercriminalité sont toujours plus graves : espionnage industriel, escroquerie financière, vol de données, demandes de rançon, etc. Si les grandes groupes peuvent disposer des moyens de déployer d’énormes dispositifs de sécurité informatique pour limiter les risques, les TPE/PME doivent sécuriser leurs ressources matérielles et logicielles ainsi que leurs données à moindre coût. L’élaboration d’une stratégie de sécurité informatique efficace se résume en 5 étapes essentielles.

 

#1 Établir une charte de sécurité informatique

La rédaction d’une charte de sécurité informatique permet à l’entreprise de sensibiliser l’ensemble de ses collaborateurs aux bonnes pratiques de l’informatique dans un cadre professionnel, et de les responsabiliser davantage quant à l’usage des outils mis à leur disposition.

#2 Contrôler les accès internet de l’entreprise

Bien qu’internet soit, de loin, le premier moyen d’intrusion et d’attaque malveillante, peu d’entreprises peuvent s’en passer. Pour minimiser les risques, il est préférable d’utiliser des pare-feux qui permettent de filtrer les virus et de bloquer les contenus de sites douteux en se basant sur des listes régulièrement mises à jour.

#3 Sauvegarder ses données

Il est très important pour une entreprise de pouvoir récupérer ses données en cas de défaillance du système d’information mis en place. Cette capacité de restauration peut être mise en œuvre en réalisant une copie de sauvegarde, en suivant la règle du 3-2-1 (3 sauvegardes, sur 2 supports différents dont 1 ailleurs) ou via des logiciels spécifiques. Elle permet à l’entreprise de continuer son activité et de se protéger contre les attaques des logiciels de type « ransomware » notamment.

#4 Contrôler et limiter l’accès à certaines ressources

De plus en plus de salariés ont recours à des solutions de stockage en ligne pour sauvegarder certaines données. Cette pratique pose un problème de sécurité à l’entreprise qui risque de voir ses données parfois plus sensibles divulguées au grand public. La solution consiste à recourir à un système de partage et de sauvegarde de données en interne, contrôlé en permanence par un administrateur.

#5 Entretenir et mettre à jour le parc informatique

Pour sécuriser le parc informatique d’une entreprise, il est important d’établir un inventaire du matériel présent et de le sécuriser en commençant par uniformiser les systèmes d’exploitation et les logiciels de protection (anti-virus, pare-feu…). De même, garder les logiciels et systèmes d’exploitation à jour permet de corriger d’éventuelles failles de sécurité.

Les principes de la sécurité informatique

Dans un contexte de digitalisation, les entreprises sont de plus en plus exposées aux attaques informatiques. Il est donc capital de disposer d’un système de sécurité informatique fiable en mesure de remplir 5 objectifs principaux.

#1 La confidentialité

La confidentialité consiste à s’assurer que les informations diffusées ne sont accessibles qu’aux personnes qui disposent d’un droit d’accès. Elle constitue un axe important de la sécurité des systèmes d’information.

#2 L’intégrité

La sécurité informatique doit permettre à l’entreprise de garder ses données intactes, et veiller à ce qu’elles ne subissent aucun dommage ou destruction volontaire ou accidentelle.

#3 La disponibilité

La disponibilité est l’une des pierres angulaires de la sécurité informatique. Elle désigne la capacité des collaborateurs à utiliser l’ensemble des données qui leur sont nécessaires pour l’accomplissement d’une tâche de manière sécurisée.

#4 La non-répudiation

La non-répudiation suppose la possibilité de vérifier l’identité de l’expéditeur et du destinataire d’un message transmis dans un cadre professionnel. Cette vérification se fait généralement grâce à la technologie du certificat numérique qui permet de prouver l’identité d’un individu.

#5 L’authentification

L’authentification consiste à s’assurer de l’identité d’un utilisateur puis de déterminer sa légitimité pour accéder à certaines ressources de l’entreprise (données, logiciels, etc.).
Une entreprise qui respecte ces 5 principes de sécurité informatique limite de manière considérable les risques liés aux attaques et tentatives d’intrusion. Pour déployer les meilleures pratiques, il est primordial de disposer des compétences nécessaires dans un environnement de plus en plus turbulent, où les manifestations de la cybercriminalité sont toujours plus innovantes. Les entreprises ont fortement besoin de profils qualifiés dans le domaine. L’IPI vous propose une formation de chef de projet réseaux et sécurité ou d’expert en ingénierie sécurité informatique. Devenez un professionnel à même d’aider les entreprises à sécuriser leur système d’information !