Une école du Groupe IGS
Campus Paris | Lyon | Toulouse
IPI
IPI
Formationcontinue

À quoi s’attendre en 2020 pour le Big data ?

IPI-Big-Data-2020

Le Big data est bien évidemment sur toutes les lèvres, il est devenu un véritable enjeu pour toutes les organisations. Le marché du Big data est en constante croissance, avec un taux en 2019 de 12 % ! Les données tiennent désormais un rôle déterminant dans les opérations quotidiennes mais aussi dans la prise de décision. Les entreprises sont ainsi de plus en plus impliquées dans la collecte et l’analyse des données, avec un besoin accru de main d’œuvre qualifiée. IPI vous propose de faire le point sur le Big Data en 2020.

Quelques chiffres de l’explosion du Big data

Pour commencer, reposons le cadre avec quelques chiffres afin de prendre la pleine mesure de la puissance du Big Data : 

  • Le secteur enregistre un taux moyen de croissance annuel entre 2017 et 2021 de 8,2 % ;
  • Une entreprise sur deux prévoyait de mener en 2019 un projet Big data ;
  • Le marché mondial du Big data représente 203 milliards en 2020.

Si le Big data concernait jusqu’à récemment les seules entreprises technologiques, il en est depuis tout autrement. Le Big data fait en effet désormais partie intégrante des stratégies des entreprises, tous secteurs confondus. Il faut dire que les données ont plus que jamais leur importance notamment pour améliorer les approches marketing ainsi que l’expérience client. 

Rien d’étonnant alors à ce que les entreprises aient nettement progressé dans la mise en place du Big data, notamment au travers des nouvelles technologies comme avec l’intelligence artificielle, l’IoT, le cloud, le machine learning…

Évolutions du Big data : ce qui nous attend en 2020

Le Big data est loin d’avoir terminé sa croissance et son évolution. Les demandes pour des analyses en temps réel et des traitements de plus en plus rapides se font plus pressantes. Les entreprises souhaitent en effet être à même de répondre aux alertes et aux activités de vente en ligne à l’instant T. Pour cela, le Big data requiert des traitements et des processeurs encore plus performants, ce à quoi œuvre les professionnels. On assiste également à un développement de l’automatisation des tâches chronophages, permettant de dégager du temps pour des actions plus créatives et stratégiques. 

Du côté des analyses, la tendance que l’on constate cette année intègre l’utilisation du langage naturel, de l’automatisation et des technologies statiques. L’objectif est d’optimiser la gestion et l’analyse des données, et pour cela, l’analyse tend à devenir prédictive. Il est en effet désormais capital de se préparer aux futures conditions économiques en prenant en compte les risques potentiels et ne plus seulement analyser les situations antérieures ou actuelles.

L’humain va également être recentré au cœur du Big data. En effet, 90 % des entreprises ont dressé le constat que les difficultés rencontrées ne venaient pas de la technologie mais des processus et des personnes. Pour une entreprise sur deux, c’est la pénurie de profils qui constitue un frein au développement du Big data. Il faudrait ainsi former 130 000 spécialistes de la data pour répondre aux attentes des professionnels… Il faut dire que les métiers du Big data ne sont plus l’apanage des seuls experts techniques, tous les secteurs sont désormais concernés : transformation digitale, communication, marketing, relation client, innovation… 

Vous souhaitez faire partie de l’aventure Big data ? Être à l’origine de solutions innovantes ? Découvrez sans plus attendre les formations proposées par l’IPI, l’école informatique de référence !