Une école du Groupe IGS
Campus Paris | Lyon | Toulouse
IPI
IPI
Formationcontinue

Tout savoir sur le nouveau casque VR Oculus Rift S

casque-oculus-rift

Un récent rapport publié par NewGenApps estime que 216 millions d’utilisateurs emploieront la réalité virtuelle d’ici 2025. Une autre étude d’IDC intitulée « Wolrdwide Quarterly Augmented And Virtual Reality Headset Tracker » a révélé que les ventes de casques VR/AR ont augmenté de 27,2 % au premier trimestre 2019, comparativement à la même période un an auparavant. Encouragée par ces signaux révélateurs, Oculus, la société acquise par Facebook, a lancé en mars dernier son nouveau casque VR Oculus Rift S, qui succède à son prédécesseur le Rift, sorti trois ans plus tôt. IPI vous dévoile aujourd’hui tous les détails de ce nouveau produit.

Les exigences PC pour le Rift S

L’emploi du Rift S requiert la configuration minimale suivante :

  • Système d’exploitation : Windows 10 ;
  • Processeur : Intel i3-6100 ou AMD Ryzen 3 1200 (8 Go);
  • Carte graphique : Nvidia GetForce GTX (1050 Ti) ou AMD Radeon RX 470 (4 Go).

Une plus grande facilité de mouvement

Le premier défi qu’Oculus a dû relever a été d’accorder aux joueurs une plus grande liberté de mouvement. Pour ce faire, elle a d’abord intégré dans son nouveau bijou un système de détection de mouvement appelé Oculus Insight, qui repose sur deux caméras placées à l’avant du casque. Ensuite, elle a augmenté le champ de déplacement à 7,60 m x 7,60 m, tout en maintenant la possibilité d’utiliser le Rift S en position statique (assis ou debout). À ces deux avantages s’ajoute la nouvelle fonction Passethrough+, qui maintient les utilisateurs de ce produit en contact avec leur environnement et leur permet de voir ce qui se passe dans leur entourage. Pour cela, il suffit d’appuyer deux fois sur le bouton « Oculus » ou de quitter l’aire de jeu préalablement définie. Le seul point négatif à ce niveau est la longueur du câble, qui n’est que de 5 m, ce qui est inférieur aux souhaits exprimés par les amateurs de sensations fortes.

Un meilleur affichage, mais une qualité sonore qui laisse à désirer

La qualité d’un casque VR dépend intrinsèquement du degré de confort visuel qu’il propose. Pour cela, le Rift S offre une résolution de 1280 x 1440 pixels (supérieure à celle de son prédécesseur, fixée à 1080 x 1200 pixels). Malheureusement, cette qualité d’image est loin d’être la meilleure sur le marché ! En effet, cette année a vu la parution de deux modèles de casques PC VR qui ont fait beaucoup mieux que les produit Oculus, à savoir le HP Reverb et le Valve Index. Malgré cela, on peut dire que l’affichage du Rift S reste l’un de ses meilleurs arguments de vente, car son champ de vision est si large qu’il est possible d’identifier les bords de l’écran.

Sur le plan sonore, et alors que les produits Oculus étaient une référence en la matière (à tel point qu’ils étaient copiés par leurs concurrents), le Rift S a enregistré une régression surprenante. En effet, alors que le Rift était équipé d’écouteurs dont la qualité de son était irréprochable, le Rift S fait appel à des haut-parleurs intégrés dans son système d’attache. Ces derniers assurent une isolation très contestée qui rend l’usage de ce casque nuisible pour son entourage, et proposent une sonorisation moins bonne que les modèles précédents.

Pour conclure, on peut dire que le Rif S est un autre produit qui nous rappelle que le marché de la réalité virtuelle est en pleine expansion et entend révolutionner le monde des médias et des jeux vidéo. Cela présente une réelle opportunité pour les développeurs qui peuvent aiguiser leurs compétences grâce aux formations d’excellence proposées à l’IPI.