Une école du Groupe IGS
Campus Paris | Lyon | Toulouse | Casablanca
IPI
IPI
IPI école d'informatique

Le rôle de l’informatique dans la sécurisation des voitures autonomes

sécurité informatique voitures autonomes

Les grands constructeurs automobiles évoluent dans un macro-environnement plutôt défavorable, avec les préoccupations environnementales, la volatilité des prix du carburant et l’amélioration des services proposés par les transports en commun. Pour assurer leur croissance et leur pérennité, les grands noms de l’industrie se penchent sur la voiture autonome, capable de rouler sans l’intervention du conducteur. Naturellement, c’est l’enjeu sécuritaire qui conditionne la viabilité de ce produit.

Comment fonctionne une voiture autonome

La voiture autonome est équipée de plusieurs capteurs qui analysent toutes les données émanant du véhicule et de son environnement routier. Pour rouler en sécurité, la voiture autonome embarque tout un arsenal de capteurs :

  • Les lidars : ces scanners lasers ont pour but de détecter l’environnement de la voiture et de prévenir d’éventuels dangers grâce à un faisceau lumineux en laser renvoyé à son émetteur ;
  • Sonars à ultrason : ces capteurs valident les informations fournies par les scanners lasers et permettent de détecter les objets proches du véhicule ;
  • Caméras : celles qui équipent les voitures autonomes ont un champ de vision de 360 degrés. Elles permettent au véhicule de respecter le code de la route en détectant les feux rouges ainsi que tous les autres panneaux de signalisation.

Les données émises par ces capteurs sont traitées par un système d’intelligence artificielle complexe qui les transmet à un ensemble de logiciels. Ces applications vont par la suite assurer le contrôle du véhicule en fonction de son environnement immédiat.

La sécurité informatique des voitures autonomes : un enjeu de taille

La question de la sécurité informatique des voitures autonomes s’impose avec force. En effet, les algorithmes d’intelligences artificielles et les logiciels responsables du bon fonctionnement des véhicules connectés posent la question de la vulnérabilité face à d’éventuelles tentatives d’intrusion. Ainsi, en 2013, les chercheurs de l’académie de Berlin ont établi un ensemble de mesures à prendre en considération pour sécuriser les voitures autonomes. En voici une synthèse :

  • Sécuriser les informations reçues et émises par les véhicules en les rendant anonymes ;
  • Intégrer des systèmes avancés et automatiquement mis à jour, capables de détecter toutes sortes d’intrusions ;
  • Sécuriser les technologies sans fils de la voiture (Wi-Fi et Bluetooth, notamment) ;
  • Développer les mécanismes anti-vol des voitures connectées ;
  • Sécuriser l’activation des composants de la voiture.

Pour traduire ces mesures en solutions informatiques concrètes et viables, la filière va devoir combler un besoin conséquent en professionnels de la cybersécurité et de l’informatique en général… De bon augure pour les lauréats d’IPI qui pourront compter sur un marché du travail aux multiples opportunités.

Passionné par l’informatique ? Découvrez les formations d’excellence proposées par l’IPI !