Une école du Groupe IGS
Campus Paris | Lyon | Toulouse | Casablanca
IPI
IPI
IPI école d'informatique

Serious Games : état des lieux et focus sur les 6 avantages

serious games france

Dépasser le simple objectif de divertissement et développer des aptitudes clés comme la curiosité, la collaboration et le dépassement de soi. C’est le défi que relève le serious game dans l’éducation, mais aussi et surtout en entreprise. Dans l’Hexagone, la pratique gagne du terrain sous l’influence anglo-saxonne. Où en est le serious gaming en France ? Le point avec IPI !

Le marché des serious games devrait croître de 16% d’ici 2020

Depuis un peu moins d’une décennie, les serious games sont venus étoffer les débouchés business des éditeurs de jeux vidéo, qui peuvent désormais cibler des entreprises et des écoles, en plus des gamers. En effet, une étude réalisée par l’IDATE (groupe de réflexion spécialisé dans l’économie numérique) en 2015 a révélé que le secteur des jeux à buts éducatifs a généré environ 1,5 milliards d’euros, soit 7 fois plus qu’en 2010, soit un taux de croissance annuelle de 47%. Une autre analyse signée Market&Market (cabinet américain de recherches B2B) intitulée « Serious Game Market By Vertical » prévoit que le marché des serious games va connaître une croissance de 16% d’ici à 2020, avec un chiffre d’affaires estimé à 5,2 milliards d’euros. Plus dithyrambique encore, le cabinet Meetari (société d’études de marché) évalue dans son rapport « Worldwide Game-Based Learning Market » le taux de croissance des serious game à 22% par an, avec un chiffre d’affaires qui se situerait plutôt autour de 6,9 milliards d’euros en 2021. On voit donc clairement que le marché du serious game est en explosion, avec des scénarios de croissance à deux chiffres. On devrait donc s’attendre à une incursion remarquée des jeux sérieux dans l’entreprise, dans les administrations mais aussi dans la sphère académique.

Le sextuor gagnant du serious game

Pour l’heure, la pratique du serious game reste l’apanage des grandes multinationales à influence anglo-saxone ainsi que des écoles de management à forte dimension internationale. Des groupes comme BNP Paribas, Renault ou encore Air France actionnent le levier du serious game pour mieux évaluer les candidats dans le cadre d’une campagne de recrutement et réduire ainsi la marge d’erreur, mais aussi pour former leurs équipes de vente en simulant des situations de stress en lien avec leur quotidien. Ces jeux sérieux, dont les origines remontent au XVIIIe siècle à des fins militaires, sont plébiscités pour 6 principaux.

#1 Stimuler l’esprit

Jouer est une activité qui stimule le cerveau et retarde le vieillissement naturel. L’apprentissage basé sur le jeu oriente la prise de décision et aide l’individu à acquérir des compétences nouvelles applicables à la vie réelle, sans compromettre l’aspect ludique qui vient doper l’engagement.

#2 Booster l’estime de soi

Il a été prouvé que l’utilisation des serious games améliore l’estime de soi des individus au fur et à mesure qu’ils s’emploient à trouver des approches alternatives permettant de résoudre différents problèmes et améliorer l’existant.

#3 Reporter sur le monde réel

L’environnement interactif des serious games s’inspire directement de la réalité. Il permet donc aux pratiquants de développer des compétences essentielles à leur épanouissement personnel et à la réussite de leur carrière, contrairement à certaines pratiques exclusivement théoriques qui peinent à trouver leur application pratique.

#4 Évaluer rapidement le potentiel

Les serious games autorisent une rétroaction immédiate sur le rendement d’un candidat. En effet, ces jeux intègrent des systèmes pensés pour une évaluation permanente et en temps réel. Ainsi, les responsables RH et les professionnels de l’éducation seront en mesure d’étudier le processus d’apprentissage basé sur un jeu sérieux, juger son efficacité et évaluer le rendement des pratiquants selon les résultats réalisés.

#5 Apprendre par la collaboration

Les profils qui se forment « par le jeu » évoluent généralement dans un micro-environnement collaboratif dans lequel ils sont tous fédérés autour d’un objectif commun. En favorisant la coopération à travers le jeu, les individus développent une plus grande satisfaction au travail, et atteignent un sentiment d’appartenance stimulant.

#6 Faciliter l’acquisition des compétences non-techniques

C’est sans doute l’avantage le plus décisif des serious games. Certaines disciplines doivent en effet beaucoup au jeu pour le développement, à fortiori lorsqu’elles reposent sur des compétences majoritairement non-techniques, comme la prise de décision, la pensée critique, l’esprit d’analyse, le leadership, la gestion du stress, la communication, le sens de la diplomatie, la réactivité, etc.

L’explosion de la demande en serious games est de bon augure pour les professionnels de l’informatique qui peuvent saisir les nouvelles opportunités créées par ce nouveau besoin. Pour tirer profit de cette conjoncture favorable, découvrez les formations d’excellence de l’IPI.